dimanche 29 août 2010

Un nul qui contente le Sporting


Température agréable avec un vent assez fort mais régulier hier soir à Uzès sur la pelouse du stade Pautex qui se remplit quelques minutes avant le coup d'envoi.
Stade champêtre à l'ombre des platanes le long des lignes des six mètres, sans tableau d'affichage ni chronomètre. Le terrain est aux limites inférieures des dimensions autorisées et il accuse une forte pente dans le sens de la longueur avec une pelouse dans laquelle la tondeuse semble avoir creusé des sillons...
A l'échauffement une première surprise: l'absence de J.Rémy à la fois dans le groupe des titulaires ainsi que dans celui des remplaçants. P.Ghazarian nous indique que c'est suite à une intoxication alimentaire que l'attaquant Toulonnais se plaint de violents maux de ventre. D'autres joueurs sont aussi affectés mais ils peuvent tenir leur place.
Pansier dans le but, une défense classique Kipré-Llorente-Toye-Tlemcani derrière un milieu de terrain Baldé-Boronad-Couzyn (Esparza ayant été victime d'une élongation l'avant-veille) -Sadio et devant l'apparition de Nadji à côté de Gbadamassi.

Les ultras Toulonnais Fédélissimi et Irré-
ductibles
sont présents et ils le font entendre depuis la petite tribune qui leur est attribuée. Il en est de même depuis la tribune d'honneur où se tiennent de nombreux supporters azur et or.
Pansier capitaine du jour gagne le toss et choisit de commencer la rencontre avec le soleil couchant dans le dos.
Le match débute et ce sont les Toulonnais qui contrôlent les premiers instants en essayant un pressing haut. Un coup-franc de Sadio qui traverse la surface de réparation Uzétienne sans trouver preneur (2ème), une déviation de la tête de Gbadamassi pour Nadji dans la surface qui ne peut s'emparer du ballon (4ème): Le Sporting semble aborder la rencontre sérieusement.
En face, l'ESUPG réagit promptement en mettant du coeur à l'ouvrage avec un engagement de chaque instant.
Les rouges et noirs sont sur tous les ballons, présents dans tous les duels et font progressivement reculer le bloc visiteur. Sur une attaque Uzétienne, le ballon est mal renvoyé par la défense Toulonnaise et arrive dans les pieds de Guider qui s'est fait oublier: l'attaquant de l'ESUPG a tout le temps d'armer sa frappe que Pansier ne peut que dévier dans ses filets et c'est l'ouverture du score à la grande joie du public local (12ème).
Uzès accentue sa pression dans les duels, un peu trop au goût de l'arbitre qui sanctionne Garcia l'arrière latéral pour une faute sur Couzyn.
Le STV essaye de combiner surtout par la gauche (Tlemcani/Sadio) mais à l'approche des 20 derniers mètres rien ne passe avec trop d'approximation côté azur et or. Le Sporting se trouve acculé dans l'axe où Nadji est complètement muselé.
A la 26ème Baldé adresse un centre pour la tête décroisée de Sadio dans l'angle des 6 mètres mais à coté du but de Duchesne.
Quelques instants plus tard, Sadio perd un ballon au centre du terrain et reste au sol pendant que Ferreira déboule sur son côté droit, embarque la défense Toulonnaise et centre pour Adell, seul non loin du second poteau et qui arme une belle reprise que capte Pansier. Peu après, Sadio sort remplacé par Mercheyer.
La meilleure action Toulonnaise intervient à la 35ème minute sur une ouverture de Boronad pour Gbadamassi qui part en contre mais il est repris in-extrémis peu avant la surface par le duo Bonne-Alemany.
L'engagement des Uzétien ne faiblit pas, le capitaine de l'ESUPG Fabre étant à son tour averti d'un carton jaune par l'arbitre (36ème).
Couzyn tente sa chance de loin mais son tir passe à droite de la base du poteau de Duchesne. Boronad écope d'un carton jaune imaginaire pour une obstruction sur Ferreira.
La mi-temps est atteinte sur ce score de 1-0 en faveur des locaux qui ont leur (gros) coeur à offrir . Il a suffit pour museler le bloc-équipe Toulonnais et le prendre en défaut.


A la reprise le soleil est toujours présent mais de plus en plus rasant et gène considérablement les azur et or cependant cela débute très favorablement pour le STV car à la 49ème suite à un coup franc en forme de mini-corner et un centre de Baldé c'est Mercheyer qui s'élève le plus haut et dans un timing parfait trompe à bout portant Duchesne d'une tête rageuse.
Le match s'anime davantage, les locaux piqués au vif répliquent par un débordement dans l'axe d'Adell qui prend de vitesse tout le monde et sert Ferreira à l'entrée de la surface qui frappe instantanément mais Pansier est à la parade (55ème).
Uzès pousse mais le coeur y est de moins en moins, c'est au contraire le Sporting qui pose sa patte technique sur la rencontre, notamment par l'intermédiaire de Baldé qui multiplie les percussions à droite sans parvenir à inquiéter le goal de l'ESUPG.
A la 65ème c'est Ettien qui remplace Gbadamassi en attaque, 2 minutes après Pansier aveuglé par le soleil quasi horizontal doit effectuer une claquette express sur un coup franc anodin que personne ne touche.
Si Couzyn est à son tour averti (71ème), Baldé se ballade sur son aile effectuant un grand pont sur son vis à vis accélérant et centrant pour Nadji, pris de vitesse par Duchesne.
Le Sporting monte en puissance au fur et à mesure que les Uzétiens baissent de régime, mais il n'en profite pas vraiment pour se procurer des occasions tranchantes. C'est finalement les locaux (malgré la sortie de Guider et Adell, très bons sur ce match et remplacés par Grousset et Mathieu) qui finissent plus fort: 87ème, suite à une touche Ferreira centre pour Grousset laissé seul au marquage par Tlemcani mais sa tête passe au dessus du but de Pansier.

C'est finalement sur ce score de 1-1 que l'arbitre siffle les 3 coups. Score de parité plutôt flatteur au vu de la rencontre pour les Toulonnais qui semblaient être au-dessus techniquement par rapport à leurs adversaires mais un peu moins engagés.
Le sporting saura s'en contenter.

Le coach du Sporting, F.Zingaro nous livre ses impressions au coup de sifflet final du match.
Franck ZINGARO: