dimanche 8 août 2010

Le Sporting réussit son entrée en matière (3-0)


Quelques minutes avant le coup d'envoi officiel de la saison 2010/2011 il régnait hier en fin d'après-midi une ambiance particulière à Bon Rencontre: Etait-ce du fait de cet alléchant derby entre les deux rivaux Varois ? Du fait de l'ambition suscitée par le STV durant sa studieuse intersaison ?

Quoiqu'il en fut, il y avait de l'affluence dans les gradins lorsque les 22 acteurs firent leur entrée sur la pelouse précédés par le trio arbitral avec G.Dany en tête.
Si les Hyèrois arboraient une tenue toute blanche, les Toulonnais étaient vêtus du nouveau maillot azur et or.
Pansier dans le but derrière une ligne défensive Kipré - Llorente - Toye - Tlemcani, au milieu Gbadamassi - Boronad - Esparza -Sadio et devant Firquet en soutien de Rémy qui arborait le brassard de capitaine, tel était le 4-4-2 mis en place par les coachs Toulonnais.

Dès les premières minutes, le Sporting occupait le camp visiteur. Bloqué dans l'axe, il tentait de passer sur les côtés par Gbadamassi ou Sadio et Ferraud le portier du HFC mettait en corner une tête de Sadio (5ème).
Les Hyèrois ne pouvaient s'approcher du but Toulonnais qu'à l'occasion de coup de pied arrêté. Sur l'un deux Blanc voyait sa tête être interceptée sans mal par Pansier (10ème).
Sur le renvoi en jeu, Sadio partait sur la gauche et servait Rémy dans la surface, repris de justesse dans la surface de réparation par la défense adverse.
Un tir de loin d'Esposito qui obligeait Pansier à se détendre suivit par deux centres qui survolaient la défense Toulonnaise rééquilibraient les débats au premier quart d'heure de jeu.
Il y avait de l'engagement de part et d'autre et tour à tour les deux numéro 6 ( Esparza, Blanc) allaient être sermonnés par l'arbitre.
Sur une action initiée par Gbadamassi à droite, Firquet récupérait le ballon à l'entrée de la surface et frappait au but mais son tir était un peu trop croisé (22ème): Chaude alerte pour les hommes de R.Buigues.
N'Diaye écopait d'un carton jaune pour une faute sur Sadio qui débordait (23ème) mais les débats restaient corrects sur le terrain.

A la demi-heure de jeu, sur un corner tiré par Firquet, Llorente décochait une tête à bout portant que N'Diaye sauvait sur la ligne: le Sporting se procurait là sa meilleure occasion d'ouvrir la marque.
Si Maraninchi tirait au-dessus de la transversale de Pansier, un fait de jeu important allait ponctuer le match à la demi-heure: un choc entre Sadio et Istace qui laissait les deux hommes à terre de longues minutes. Si l'allier gauche Toulonnais se relevait et allait se faire soigner sur la touche avant de reprendre (Mohamed Sadio ira à l'hôpital à la fin du match se faire poser quelques points de suture sur le crâne), l'infortuné capitaine Hyèrois sortait sur la civière avec une importante plaie à la tête et en souffrant des cervicales. La défense visiteuse était remaniée, Pruvost se replaçant un cran plus bas.
A l'approche de la pause, Toulon pressait de plus en plus son adversaire (Boronad était averti par un carton jaune, 40ème) et dans les arrêts de jeu, Gbadamassi servait Firquet plein axe en lutte avec un défenseur Hyérois qui ne pouvait qu'adresser une passe en retrait pour Ferraud qui s'en saisissait avec les mains. Mr Dany sifflait un coup franc dans la surface.
Tiré par Rémy et contré deux fois, le ballon échouait dans les pieds de Boronad qui armait sa reprise, transperçant un rideau de jambes pour ouvrir la marque et le compteur de but des azur et or. L'arbitre sifflait la mi-temps peu après.

La seconde période débutait sans changement.
Rémy lancé à la limite du hors jeu se heurtait à Morceli devant le but. A la 51ème, Mercheyer remplaçait Sadio.
Toulon accélérait encore le jeu et Pruvost était sanctionné par l'arbitre d'un carton pour une faute sur Gbadamassi (55ème). Tlemcani etait à son tour averti peu après.
Il n'y avait plus qu'une équipe sur le terrain: Rémy servi par Tlemcani et Firquet par Boronad sur un coup franc intel-
ligemment joué inquiétait la défense visiteuse.
Le coach Hyèrois cherchait une solution offensive en sortant Mollon pour Smaïni puis Dob pour Esposito et Zingaro de la fraîcheur en lançant Couzyn à la place d'Esparza et Baldé en remplacement de Rémy (64ème). Gbadamassi passait dans l'axe et Firquet héritait du brassard.
Le HFC tentait bien de réagir (tir de Keita et Smaïni) mais Pansier et la défense azur et or n'était pas inquiété.
Au contraire, c'était le Sporting qui se procurait plusieurs occasions: Ouverture de Boronad pour Gbadamassi, Blanc s'interpose (71ème), Baldé pour Mercheyer qui temporise trop devant le but (78ème).

L'inéluctable break intervenait à la 80ème: Ouverture de Couzyn pour Gbadamassi qui décalait Firquet dont le lob trompait en douceur Ferraud un peu trop avancé. (2-0 pour le STV).
Toulon déroulait son jeu offensif: Mercheyer frappait au raz du poteau (82ème), Gbadamassi perdait son face à face avec Ferraud (83ème) et Baldé avait le troisième au bout de son pied mais le portier Hyèrois restait vigilant (89ème).
A l'ultime minute, Gbadamassi à la limite du hors-jeu servait Firquet qui du plat du pied clôturait la marque et la rencontre: 3-0 (90ème).
Les Toulonnais pouvaient lever les bras au ciel et saluer tous les supporters enthousiastes: Le Sporting avait réussi son entrée en matière et de belle manière face à des Hyèrois vaillants mais nettement moins inspirés.

Le premier buteur de la saison, G.Boronad nous livre son impression juste après le coup de sifflet final.
Guillaume BORONAD:

Pour le site de l'association des Socios, l'arbitre de la rencontre G.Dany donne son analyse sur ce derby.
Gérard DANY:

Gérard Dany, l'arbitre de ce derby STV-HFC