dimanche 16 août 2009

Le Sporting s'impose à Villefranche

Les Toulonnais n'ont pas fait le voyage à vide dans le Rhône, ils se sont imposés sur le score d'un but à zéro aux dépends du FC Villefranche.

Grâce au site foot69, voici des informations sur le déroulement de cette rencontre et les réactions d'après-match:





L'ancien sanpriot Esparza (ici face à Chavrondier) aura été le bourreau du FC Villefranche...
Il y a des jours ou ça ne veut vraiment pas rire… Le FC Villefranche a concédé en fin d’après-midi sa deuxième défaite de la saison en autant de sorties. Certes il y a eu du mieux dans la rigueur défensive affichée par rapport à la sortie manquée de la semaine dernière à Lyon-Duchère AS. Mais une seule erreur a suffi pour faire le bonheur de Varois, à savoir une touche perdue convertie en but par l’ex-sanpriot Esparza. Pour le reste, on retiendra aussi la difficulté des joueurs de Jean-Michel Picollet à se mettre en situations favorables devant des Varois par ailleurs remarquablement organisés. Il reste incontestablement du pain sur la planche à ce niveau là. Et ça risque d’être compliqué dans les prochaines semaines puisque Grosset et El Bachiri ont tous deux écopé d’un carton rouge qui, en plus de Durand non qualifié, risque de causer un véritable casse-tête offensif à l’entraîneur caladois pour rendez-vous à venir. On passera vite sur une première période insipide et écrasée par la chaleur, simplement marquée par deux timides tentatives locales dans le premier quart d’heure (Baretto 3ème et El Bachiri 5ème).
Touche perdue par les Caladois, but d'Esparza...

Barreto et l'attaque du FC Villefranche n'ont toujours pas trouvé le chemin des filets cette saison après 180 minutes de jeu...
La suite allait être visiteuse, mais guère plus concluante aux abords de la surface. Le changement n’était pas vraiment criant au retour des vestiaires. Sauf que sur une touche coté gauche en faveur du FC Villefranche, M’Baye chipait le ballon et centrait raz de terre : Esparza surgissait et ne laissait aucune chance à Laurent pour un but 100% ex-sanpriot (1-0, 54ème)! La réaction de Jean-Michel Picollet était presque immédiate en lançant Grosset dans la bataille à la place de Coelho : sauf que l’attaquant beaujolais jouait de malchance en récoltant un premier carton jaune pour ne pas avoir demandé l’autorisation de rentrer (54ème), puis un second peu après pour avoir semble t-il laissé traîner sur une sortie de Venail, le portier sudiste. Pas évident et très sévère à la fois… En infériorité numérique, Barbosa et ses partenaires tentaient bien de conjurer le sort, à l’énergie et avec de long ballons dans la surface adverse. En vain, et sans véritable frayeur pour Venail. Il y aura forcément des jours meilleurs pour le FC Villefranche…

Les réactions: