mardi 5 mai 2009

ANCIEN AZUR ET OR : SARR BOUBACAR

1973-1974












Debout (de gauche à droite) : M. Duval, Baltimore, Péri, Legros, Maurel, Valls
Accroupis (de gauche à droite) : Boubacar, Canizarès, Agostini, Audiger, Storaï

1974-1975








Sarr BOUBACAR dit « Bouba »


Né le 20/07/1951 à Dakar (sénégal)
Milieu offensif – Attaquant – Ailier
1.80m – 75kg
environ 40 sélections A sénégalaise

Palmarès : meilleur buteur de D2 avec Toulon 1975 (22 buts)
Vainqueur CDF 1976 (avec Marseille), 1982 (avec le Paris SG)

Son vrai nom sera toujours écorché par les journaliste à son arrivée en France à Toulon pour SARR ( Prénom ) BOUBACAR ( nom) alors que son vrai prénom est Boubacar et son nom de famille est Sarr .
" Bouba " comme on le surnommait à Toulon donc aura fait toute une carrière sous un nom erroné .

Sa carrière de joueur
Clubs successifs :
Dial Diop SC Dakar (1965-1973)
Sporting Toulon Var (1973-1975) ......36 buts en 2 saisons
Olympique de Marseille (1975-1976)
As Cannes –prêt- (1976-1977)
Olympique de Marseille (1977-1979)
Paris Saint-Germain (1979-1983)
Olympique de Marseille (1983-1986)
Fc Martigues (1984-1987)
New Jersey City –USA- (1987-1988)

Sa reconversion
Banque BSK Dakar – chargé des relations publiques- (1988-1994)
Corpo Banque BSK –Entraineur-joueur- (1988-1994)
Sénégal – sélectionneur Adjoint- (1994)
Sénégal – sélectionneur Juniors- (1995)
Sénégal – sélectionneur- (1996-1998)
Paris Saint-Germain –staff technique, Entraineur Adjoint puis Cellule de recrutement- (1998-2007)
Surnommé aussi "Locotte", Boubacar était revenu au PSG en 1998 après un passage au sein des sélections sénégalaises et comme entraineur en France dans le petit club de Sartrouville .

Boubacar Sarr explique pourquoi il est surnommé "Locotte".Le sobriquet de "Locotte" que porte l'ancien attaquant Toulonnais est une mauvaise prononciation de "loco" qui veut dire "fou", en espagnol, qui lui a été donné au début de sa carrière de footballeur par un proche. "C'est un de mes grands frères qui, revenu d'un long séjour en Espagne, ne pouvait pas comprendre que je puisse jouer à tous les postes. Dans le coin, où on jouait, c'était à moi de dépanner quand un joueur manquait à l'effectif : je jouais ainsi à tous les postes avec un égal bonheur", a expliqué à un reporter, l'ancien international sénégalais en marge d'une émission de la Radiodiffusion télévision sénégalaise (RTS, publique).
Ce grand frère qui prenait son temps à encadrer les footballeurs en herbe l'a ainsi surnommé "el loco".
Et c'est d'une mauvaise prononciation d'El Loco que le surnom de Locotte qui le suit depuis, est resté, "Et jusqu'aujourd'hui, c'est par ce surnom que m'appellent mes amis d'enfance", a expliqué le vainqueur de la coupe de France avec le PSG en 1982 contre l'AS Saint-Etienne de Michel Platini, l'actuel patron de l'Union européenne des associations de football (UEFA).
Au PSG, Il fut entraîneur adjoint des différents coachs qui se sont succédé, dont notamment Luis Fernandez et ce, jusqu'au départ de Laurent Fournier fin 2005. Plus ou moins envoyé au placard, Boubacar occupait jusqu'à Juillet 2007 une fonction au sein de la cellule recrutement.
Il est consultant pour la chaîne de télévision Eurosport France durant la CAN 2008.









aujourd'hui entraîneur bénévole au sein du F.C. Vilennes Orgeval (Yvelines). il a un projet d'école de football au Sénégal.