jeudi 26 mars 2009

J25 : NOTRE FUTUR ADVERSAIRE

Les Andréziens ont renoué avec la victoire après des dernières sorties frustrantes

Stade Roger-Baudras, ASF Andrézieux bat le GFCO Ajaccio 2-0. Mi-temps 2-0.
Arbitre M.Christophe Simon .
Temps gris et froid, pluie fine et pelouse moyenne .
Spectateurs 300 environ.
Buts, Dubreuil (12e), Di Mattéo (40e).
Une expulsion à Ajaccio Khazri (73e).

ASF Andrézieux: Jasleire, Charentus, Di Mattéo, Maras, Courand, Sion (Gourgaud 67e), Basson, Bastou (Degache 69e), Dubreuil, Causevic, Plassard (El Atmani 75e), Delorme, Dubreuil (Bastou 86e).
Entraîneur Stéphane Santini.

Ayant décroché du trio de tête après s'être incliné pour la première fois de la saison à domicile devant Fréjus, les Andréziens comptaient bien renouer avec la victoire hier soir au stade Roger Baudras, où ils recevaient Ajaccio dans le cadre de la 16e journée de championnat. Un challenge pas si évident, même si les stats des Corses à l'extérieur laissaient espérer un résultat positif. Avec un tir en pivot au premier poteau, Théophile faillit bien réaliser l'entame de match parfaite, mais Jasleire veillait au grain
(6e) et détournait en corner. Réponse de Bastou deux minutes plus tard sur un coup franc au-dessus du mur que Labruna captait en deux temps.
Pour le moins enlevé avec deux équipes ayant décidé de jouer le jeu, ce début de match allait sourire aux Andréziens, lorsque Dubreuil profitait d'une balle en retrait plein axe pour ouvrir le score en force et de près à la 12e. La rencontre s'emballait sur un nouveau coup franc deThéophile à ras de terre, Jasleire se couchait à bon escient (19e), puis Labruna effectuait une grosse sortie devant Dubreuil 23e), avant que Plassard ne tente sa chance de loin (29e). Face aux petits gabarits andréziens, la défense corse n'était pas à la noce, et l'absence de Danjou suspendu n'arrangeait rien, même si Ettori s'en sortait assez bien au poste de libéro. Sous la poussée andrézienne, elle finira par craquer une seconde fois, et ce au plus mauvais moment. Sur un corner, Labruna ne repoussait pas deux fois avant d'être battu de près par une reprise à bout portant de Di Mattéo (40e).
La rentrée de El Hani à la reprise allait changer la donne pour le GFCO, qui jouant plus haut allait poser quelques soucis à cette formation andrézienne, qui jouant trop bas s'exposait un peu trop et effectuait trop de faute. Les Andréziens allaient certes subir face à cette formation corse, mais sans plier ni concéder le moindre but, Jasleire effectuant une sortie décisive devant Kerrouche 67e. Expulsé à la 73e pour un tacle appuyé, Khazri regagnait les vestiaires plus tôt que prévu, laissant Poggi et Abou Deeraa se dépenser sans compter pour essayer de revenir au score, . Mais ce sera en vain, Biaye évitant même le break en repoussant sur la ligne la frappe de Gourgaud.

Source : "Le progrès" du 26/03/09