lundi 23 mars 2009

J25 : FUTUR ADVERSAIRE/L'ASF et l'OL dos à dos

Réduits à dix, les Andréziens ont arraché l'égalisation durant les arrêts de jeu



Stade Roger-Baudras, Andrézieux et Lyon font match nul 1-1. Mi-temps 0-1.
Arbitre M.David Mezouar.
Temps beau et froid avec de fortes rafales de vent, pelouse moyenne.
Spectateurs : 500 environ.
But : El Atmani (90+2) pour Andrézieux, Débola (34e) pour Lyon.
Avertissements, El Atmani (54e) à Andrézieux, Kolodziczak (77e) à Lyon.
ASF Andrézieux : Guillaud, Charentus, Pignatelli, Di Mattéo, Courand, Gourgaud, El Atmani, Bastou (Slimani 74e), Degache (Plassard 68e), Delorme, Dubreuil. Entraîneur Stéphane Santini.

Hier soir sur la pelouse du stade Roger-Baudras, Andréziens et réservistes lyonnais se sont quittés sur un score nul, le second de la saison, et ce au grand dam de Robert Valette, l'entraîneur lyonnais, qui, après l'ouverture du score par Débola (34e), pensait bien repartir du Forez avec les quatre points. Andrézieux réduit à dix après la blessure de Slimani (80e) arrachait toutefois une égalisation inespérée dans les arrêts de jeu. Rageant pour les Lyonnais qui ont dominé les débats, surtout en seconde période, mais pas imméritée pour des Andréziens qui n'auront jamais baissé les bras. Pas tant dominés que ça ces Andréziens en début de rencontre, avec un Dubreuil véritable poison pour N'Diaye et ses équipiers en défense, et un Degache certes généreux, à qui on pourra toutefois reprocher d'avoir frappé au but dans un angle impossible, au lieu de centrer en retrait (14e). Dans la continuité, Pied, seul face à Guillaud, s'emmêlait les « pinceaux » au moment de conclure, avant que Barlet, à bout portant, n'échoue dans les gants du portier andrézien (17e). Le match était bel et bien lancé, sur un rythme enlevé avec deux belles équipes s'appliquant à développer du beau jeu. Et si Abenzoar voyait sa frappe sortie sur la ligne par Di Mattéo (28e), l'ouverture du score était proche pour les jeunes « Gones ». Les Lyonnais avaient résolument pris le match à leur compte et, sur un ballon perdu en milieu de terrain, Dedola (sans doute hors jeu), bien décalé par Gonalons, glissait le cuir hors de portée de Guillaud (34e). Bastou enchaînait sur un coup franc puissant bien stoppé par Lopes (38e), et l'ASF regagnait les vestiaires avec un but de retard.
La deuxième mi-temps démarrait avec une belle occasion pour Andrézieux sur un coup franc d'El Atmani au second poteau, que Lopes sortait du cadre au prix d'une belle envolée. Réponse immédiate de Kolodziczak avec une tête sous la barre, que Guillaud claquait en corner (47e), puis une chevauchée de Dubreuil dans la défense lyonnaise, stoppée avec autorité par Tiébi (49e). Gonalons et ses partenaires allaient certes dominer cette fin rencontre par la qualité de leur jeu, et les accélérations de Mehamha coté droit, sans parvenir à se mettre à l'abri. En perdant successivement Guillaud son gardien, blessé aux adducteurs, et remplacé par Giraud (60e), puis Slimani victime d'une entorse de la cheville six minutes après être rentré, les Andréziens réduits à dix (80e) repartaient à l'assaut des buts olympiens. Un va-tout qui allait s'avérer payant, avec cette égalisation de El Atmani de la tête dans les arrêts de jeu.

Source : "le progrès"du 22/03/2009