dimanche 23 novembre 2014

Le réalisme était marseillais.



Composition de l’équipe toulonnaise : Abello – Mdahoma – Leleu – Ouasfane – Sahnoune –
Buisson – Manas – Dob – Amiri – Bayo – Djaballah – Dob. (Gomis, Reset, Talbi).
Cartons Jaunes : Mdahoma (39ème ) – Ouasfane (52ème ) – Bayo (79ème )



« El Classico » n’évoque rien à la plupart des joueurs et des membres du staff du Sporting actuel
et nombre de supporters n’en connaissent que le nom sans l’avoir jamais vécu. Ceux qui
découvraient ce derby pour la première fois ce soir ont dû le trouver bien fade, et dans les
tribunes et sur la pelouse. Comme un goût amer d’inachevé…
Les Toulonnais se devaient de ramener les points de la victoire. Ca c’était avant…car à la fin
de la rencontre c’est L’OM qui rafle la mise sans que l’on ne puisse crier au hold-up.
Pourtant le Sporting s’est crée de sacrées occasions, mais a manqué cruellement de réalisme
devant le but et a vendangé nombre de ballons intéressants. Des joueurs se sont bien battus,
d’autres nettement moins.
La première véritable occasion toulonnaise arrive à la 21ème et c’est Buisson qui rate sa reprise.
Deux minutes plus tard une belle action toulonnaise se conclue par une tête bien placée…sur le
gardien. A la 25ème un tir tendu de Dob est bien capté par le gardien phocéen.
A la 32ème Mdahoma tire un coup franc, le ballon revient vers Dob qui reprend
instantanément…à côté.
A la 45ème, à la 48ème, deux occasions en or…ça ne rentre toujours pas. Djaballah ne parvient
pas à tromper l’excellent gardien marseillais. A la 87ème une main évidente dans la surface n’est
pas sifflée. Deux minutes plus tard, Reset obtient un pénalty, Talbi le tire sur le gardien qui
repousse, Buisson reprend et touche le poteau !...
49ème : une des rares occasions marseillaises : centre et reprise au second poteau = but.
Toulon 0 – Marseille 1.
Il semblerait que le discours sur la montagne de Claude Joye n’ait pas touché tous les esprits
tant certains joueurs furent transparents. Défensivement le Sporting a plutôt bien tenu le choc,
offensivement les Toulonnais se sont créés tant d’occasions franches qu’on pourrait les dire sur
la bonne voie, si seulement on était au mois de septembre….
Mais nous sommes fin novembre, engranger des points est capital et on se paye le luxe de mal
tirer un pénalty à la 89ème minute ! Là où il aurait fallut mettre un tir en puissance, on nous sert,
à la place, un tir mou, sans conviction.
Difficile de s’y retrouver ce soir. D’un côté des joueurs abattus et tristes d’avoir perdu et de
l’autre des joueurs qui paraissent indifférents. El Classico semble avoir mis en exergue une
fracture dans l’équipe, c’est ce que nous redoutions depuis des semaines….
Et la pire des conclusions pour tout Toulonnais qui se respecte est de dire : ce soir on aurait
aimé ressembler à l’OM. Car cette équipe est forte, solide, bien en place, battante et efficace.
Ce soir ces valeurs avaient changé de camp…



samedi 22 novembre 2014

Ce soir...




Ce soir se joue un match important pour la suite du championnat, un match à ne pas perdre pour nous Toulonnais,  un hommage à Valéry MEZAGUE sera également rendu.

Venez nombreux !!


Ps : Pour ceux qui veulent, le Sporting Café sera ouvert après le match .





vendredi 21 novembre 2014

Nouvelle recrue féminine





Bienvenue sur tes terres INES  ;)




dimanche 16 novembre 2014

STV Féminin 3 - Cannes la Bocca 0






                                                                Hommage à Valéry MEZAGUE



Beau temps sur le terrain synthétique de Mercheyer.Pas mal de supporters aux abords du terrain.

But : Aurélie Conforti, Maryne Saison et Tania Seddaoui 

Mot du coach :

"La première mi-temps est un peu dure avec des difficultés dans la dernière passe, manque de créativité et jeu vraiment médiocre. Après quelques changements et une réorganisation tactique la 2 ème mi-temps n'avait rien à voir avec la précédente.
Le score aurait pu être plus lourd mais on va se contenter de cette victoire très importante.
Merci à notre gardienne Léa qui nous a remis sur les rails en arrêtant un pénalty en fin de 1 ère mi-temps."







Photo NM




Les filles félicitent TANIA ....









samedi 15 novembre 2014

VALERY MEZAGUE




Nous avons l'immense peine d'avoir appris le décès de Valéry, qu'il repose en paix.




 L'équipe du STV a perdu une partie d'elle-même...





  Tu es passé de l'autre côté, de l'autre rive tu veilleras sur nous, quoique l'on fasse, quoiqu'il nous arrive, absent de ton corps mais présent dans la prière.

Valéry tu resteras dans nos pensées.

RIP



vendredi 14 novembre 2014

4 ème édition










La collecte organisée par l'association des Socios du STV est ciblée , comme chaque année, sur l'alimentaire, les produits d'hygiène les livres d'enfants, les jouets.





Et pour les croquettes du coeur tout ce qui est aliments , accessoires et couvertures pour les animaux.

Déposez vos dons à la boutique le lundi , mardi , mercredi et vendredi de 15 à 19h



lundi 10 novembre 2014

Rousset 0 - STV Féminines 1






Match très difficile gagné  sur un terrain humide et contre une équipe qui joue vraiment avec engagement voire agressivité. Match très médiocre mais avec de la hargne, très difficile de jouer lorsque le corps arbitral siffle que dans un sens. Nos filles ont gardé leur sang froid malgré le carton rouge dont on a bénéficié suite a une récupération d'ANGELA qui a reçu au sol des coups de pieds.Seul le résultat compte pas la manière.




dimanche 9 novembre 2014

Les crocos avaient les crocs mais la rascasse ne pique plus !




La compo du STV : Abello – Bouzine – Mdahoma – Sahnoune – Ouasfane  – Bayo – Manas – Gomis – Amiri – Djaballah – Dob – (Reset – Talbi – Blanc – Buisson – Boukhit).

Le Sporting a encore endossé, comme trop souvent cette saison, le costume de loser face à la réserve du Nîmes Olympique avec une lourde défaite 3 à 0.
L’entame du match voit des Toulonnais affichant une réelle motivation et une belle envie de marquer les premiers. Ils monopolisent le ballon et attaquent fort. Gomis tente d’alerter Kasparian, le portier Nîmois par une frappe sèche. Ce dernier renvoie comme il peut sur….Manas qui essaye de le surprendre par un lob judicieux.
A la 21ème Dob transmet un bon ballon à Amiri qui accomplit un très beau geste en pivot qui hélas échoue de peu…
C’est tout naturellement que la domination toulonnaise provoque un pénalty : Dob est victime d’un râteau dans la surface. Dob veut le tirer et sa balle à ras de terres’écrase sur le poteau droit de Kasparian (25ème minute).
Cette opportunité manquée est sans doute le tournant du match. Elle va réveiller les appétits des Gladiateurs et faire sérieusement douter les Varois.
A la 33ème minute les Nîmois bénéficient d’un pénalty transformé victorieusement : Nîmes 1 – Toulon 0.
Trois minutes plus tard Djaballah en bout de course, après s’être arraché, rate son duel face au gardien gardois.
                                                                           Photos NM
Après la pause, Bouzine hérite d’un bon ballon mais croise trop son tir.
Le Sporting est trop tendre et manque sérieusement de hargne devant. A la 54ème Mendy enfonce Toulon, sur un but en deux temps, d’abord relâché par Abello.
Malgré un tir puissant de Djaballah sur le gardien (60ème minute) et les changements effectués, le Sporting est incapable de produire un jeu séduisant, se contente de balancer de longs ballons devant, ce qui n’inquiète nullement les locaux.
Le match est arrêté de longues minutes à la suite d’incidents à la lisère du stade entre supporters et l’utilisation de gaz de la part de la police.
A la reprise, l’ex toulonnais Mendy, crucifie le Sporting au terme d’un beau tir en cloche sous la transversale, ne laissant aucune chance à l’infortunéAbello. Nîmes 3 – Toulon 0.
Le Sporting a mal, il est en souffrance, il est malade. La motivation et l’envie ne suffisent plus. A Nîmes on a joué de malchance avec le pénalty raté, deux beaux coups francs en seconde période de Mdahoma frôlant à chaque fois le montant de Kasparian, mais cela fait partie du jeu. Cette fois nous ne pouvons incriminer l’arbitrage qui a été exemplaire, nous ne pouvons nous en prendre qu’à nous-mêmes.
Le discours de coach ne passe visiblement plus, les consignes ont du mal à être appliquées, l’équipe prend des valises de buts, elle est trop timorée en attaque et ne pèse plus sur les défenses adverses.
La question est de savoir qui, dans ce club, est capable de déceler le mal et de prendre notre destin en main. Y a-t-il encore un pilote dans l’avion ?
A quinze jours du " classico" ,  il serait temps de faire une bonne révision afin d’éviter que la rascasse ne devienne l’ombre d’elle-même. A quelques encablures de la tête du championnat, il est encore possible de réagir. Dans quelques semaines il sera déjà trop tard…
Merci à ceux qui vont se retrousser les manches pour inventer des solutions, car il y maintenant urgence !...


                                  Un de nos jeunes auteur de 2 des buts sur les couleurs nîmoises....

lundi 3 novembre 2014

Déplacement NÎMES






Les réservations pour le déplacement de samedi sont à faire à la boutique du STV auprès de Noëlle.
Le départ s'effectuera à 12 h du stade de Bon Rencontre, un arrêt repas est prévu sur la route.
       Adhérents Socios, abonnés club le prix est fixé à 14 euros pour les autres le prix est de  18 euros .
L'entrée à NÎMES est payante : 5 euros par adultes et  2.50 pour les enfants moins de 10 ans et handicapés.
Buvette sur place.




dimanche 2 novembre 2014

STV 3 – AUBAGNE 1



Composition du STV : Abello – Bouzine – Leleu – Rezkallah – Sahnoune – Manas – Bayo – Buisson – D. Gomis – Djeballah – Talbi – ( Dob 69ème  – Amiri 62ème – Reset 76ème )

Cartons Jaunes : Bouzine (18ème) – Rezkallah (47ème) –  Amiri (64ème).
                         Aubagne : 0 (comme c'est étrange !..)

A chaque jour suffit sa peine…

Si, au pied du Garlaban on avait préparé ce match avec beaucoup de sérieux, force était de constater que les Aubagnais affichaient une belle détermination et que, sans leur maladresse, le score aurait pu être différent.
 On joue depuis 9 minutes sur la pelouse de Bon Rencontre lorsque Leleu commet une énorme bourde. L’attaquant adverse, trop heureux,  file au but mais croise trop sa frappe qui frôle alors le poteau gauche d’Abello. Le ton est donné.
Les Toulonnais, dans une composition inédite voulue par leur coach, tentent de réagir. A la faveur d’un corner, on assiste à un cafouillage dans la surface de réparation, le ballon revient sur Buisson qui ne se pose pas de question et ouvre le score à la 21ème . Toulon 1 – Aubagne 0.
10 minutes plus tard, Aubagne se crée encore une belle occasion, mais le tir passe de nouveau à côté.
Peu avant la pause, ce diable de Djeballah, part à toute allure et se présente seul face au gardien. Bien que l’angle soit fermé et qu’il ne soit pas en position idéale, il adresse un tir brossé, intelligemment travaillé, qui finit sa course dans la lucarne opposée. Toulon 2 – Aubagne 0.
La dernière action est à mettre à l’actif des visiteurs qui bénéficient d’un coup franc dangereux, très bien boxé par Abello.
Le bilan de cette première période est plus que mitigé : certes le Sporting mène au score, mais les Toulonnais ont encore trop reculé après leur 1er but et nous avons assisté à des phases de jeu ennuyeuses où les Toulonnais manquaient de créativité. La défense a souvent été fébrile et le milieu aux abonnés absents.
 La seconde période verra un Sporting plus alerte et plus entreprenant. A la 58ème un slalom de Gomis permet à ce dernier d’approcher les buts adverses, il tire et le gardien capte le ballon du bout des doigts.
Amiri fait son entrée à la place de Buisson. Puis Dob remplace Gomis.
A la 70ème le jeune Bayo récupère un bon ballon et tente de lober le gardien avec une petite pichenette, le coup réussit, mais sa balle vient heurter le poteau. Heureusement il a suivi et il peut pousser tranquillement le ballon dans le but. Toulon 3 – Aubagne 0.
Reset remplace alors Talbi.
Rezkallah adresse un superbe tir qui vient s’écraser sur la transversale. (82ème)
En fin de match, Aubagne réduit le score (85ème) face à des Toulonnais moins concentrés. Toulon 3 – Aubagne 1.
A la 87ème Amiri rate son duel face au gardien, alors que tout le stade le voyait déjà au fond.
Dans les arrêts de jeu, Aubagne s’essaye à un tir lointain qui surprend Abello, mais notre gardien parvient néanmoins à le détourner en corner…
 Il fallait cette victoire et nous l’avons obtenue largement. L’attaque a su faire parler la poudre et le comportement devant nous a bien plu. 
En revanche, on s’est fait des frayeurs derrière et on peut remercier les attaquants aubagnais d’avoir été si mal inspirés…
Une série de 3 matches réputés difficiles se profile à l’horizon, mais à chaque jour suffit sa peine….